Ils parlent du C I E


2016

La République de Seine et Marne

Laetitia VALADON, le 03/10/2016


"Chiens guides d’aveugles : le Conseil d’Etat apaise les inquiétudes"

Le Parisien - Sophie Bordier

24 Janv. 2016

 

Le Conseil d’Etat leur a donné raison ! Le centre indépendant d’éducation (C I E) des chiens guides d’aveugles de Vaux-le-Pénil, l’Union des maîtres-chiens guides d’Europe et deux personnes malvoyantes avaient déposé un recours contre un décret de mars 2014 créant un certificat national…

L’instance judiciaire vient d’annuler un arrêté de ce décret qui permettait l’accès des chiens issus des centres labellisés (avec chenil) dans les transports et les lieux publics.

Le hic : il ne le permettait pas aux malvoyants dont le chien est issu d’un centre indépendant non labellisé (éduqué hors chenil). Les requérants avaient crié à la « discrimination », les chiens issus de ces centres représentant un quart des chiens-guides d’aveugles…

« Le Conseil d’Etat a statué sur le fond », explique Rémi Rouquette, avocat du C I E. « Il annule l’arrêté car le ministre n’a pas respecté le délai pour réunir la commission nationale du handicap. Mais aussi parce qu’il n’a pas présenté de critères techniques appropriés de labellisation pour les centres d’éducation de chiens hors chenil ». Et il poursuit : « En fait, il n’a pas démontré que l’éducation hors chenil ne valait pas l’éducation en chenil. Les chiens éduqués hors chenil sont aussi efficaces! »

Quid du fameux certificat ? « Il est annulé en ce qu’il ne pouvait être délivré qu’aux chiens issus de centres avec chenil ». Réaction de Caroline Desmerger, au C I E de Vaux-le-Pénil, dont le centre a été labellisé entre-temps. : « On est assez contents. De toute façon, quand on a une carte d’invalidité, on a accès aux transports ». Tout ça pour ça !

Lire l'article

 


2015


"Ce chien, c'est tout mon bonheur"

La République de Seine et Marne 

Le 29 juin 2015



"Éducateurs de chiens guides d'aveugles"

La République de Seine et Marne

Le 18 mai 2015

 

"Chateaubleau, Sandrine éducatrice de chiens guides d'aveugles"

Depuis 2001, Sandrine Reverberi est éducatrice de chiens guides d'aveugles. Elle a intégré le Centre Indépendant d'Éducation (C I E) de Chiens Guides d'Aveugles, à Vaux-le-Pénil, en Janvier 2011 qui est une association Loi 1901, créée en 1994 et financée uniquement grâce aux dons, legs et quelques subventions.

Selon le site "aveuglesdefrance.org", il y aurait 15 000 personnes aveugles et 85 000 personnes mal-voyantes en Île de France. Pour aider les personnes déficientes visuelles demandeuses de chien, le C I E remet 8 à 10 chiens par an. 

Sandrine travaille avec Éric Leblanc, également éducateur au sein du C I E. "Nous travaillons avec un réseau de bénévoles puisque nous n'avons pas de chenil. Nous remettons les chiots (entre 2 et 4 mois) aux familles d'accueil. Pendant 12 à 18 mois elles vont les éduquer, les encadrer et les entraîner à aller partout. Nous sommes présents pour répondre à leurs questions." Ces familles n'ont pas de charge car la nourriture et les frais vétérinaires sont pris en charge par l'association.

Pour éviter toute dérive commerciale, le C I E  n'achète pas de chiots, ce sont des dons. Cela permet d'avoir différentes races et tailles, ainsi que des croisés (dalmatien, braque hongrois, briard, berger allemand, labrador et même des rhodesians ridgback qui sont des chiens d'Afrique qui servaient à la chasse au lion). À la fin de la période en famille d'accueil, les jeunes chiens vont, pendant 6 à 8 mois, chez les éducateurs qui travaillent en permanence avec 3 chiens. "Les qualités d'un chien sont les suivantes : la concentration, l'esprit d'initiative, il doit savoir se débrouiller et trouver les objets utiles comme les escaliers, les passages piétons, les sièges..." Les chiens doivent intégrer qu'un mot comme "siège" peut être aussi bien une chaise de restaurant qu'un strapontin de métro. Et bien sur les évitements d'obstacles fixes et mobiles !

Depuis sa création, le C I E a remis plus de 150 chiens, en Île de France, mais aussi Bretagne, Normandie, Région Centre, Alsace. 3 chiens sont même partis en Grèce car il n'y a pas d'école sur place. Avant de confier un chien, Sandrine et Éric rencontrent le bénéficiaire, remplissent un dossier complexe pour avoir un maximum d'informations, se déplacent en extérieur avec la personne et font plusieurs essais pour trouver le bon duo. "Cela peut prendre de 6 mois à plusieurs années pour trouver le chien correspondant au mieux à la personne". Après le "stage de remise" chez la personne, le chien est confié contre une participation aux frais de 160€, alors qu'un chien coûte à l'association entre 15 000€ et 19 000€. Le chien reste la propriété de l'association jusqu'à sa retraite (8-10 ans) puis soit il est adopté par la personne qui l'a eu soit par une famille d'adoption.

Comme chaque association, le C I E a besoin de dons financiers mais recherche aussi des bénévoles sur le secteur de la C C B N pour confier les chiens en soirée et les week end pour qu'ils vivent ailleurs que chez leurs éducateurs, et des bénévoles en région parisienne pour le placement des chiots avant leur formation.

 


"Cie cherche familles pour chiens"

Le Pays Briard

Le 24 février 2015

 



2014


"Le C I E a fêté ses 20 ans"

La République de Seine et Marne 

Le 27 octobre 2014



"Le Centre de chiens-guides d'aveugles cherche des familles d'accueil"

Le Parisien

Le 01 octobre 2014


"Chiens guides d'aveugles : bienvenus partout, en théorie"

Le Figaro - Dossier santé

Le 07 juillet 2014

Télécharger
FigaroChiensGuides-FA-Hyago.pdf
Document Adobe Acrobat 589.6 KB


"A l'école des chiens guides d'aveugles"

Reflets le magazine de Vaux-le-Pénil

Avril 2014


2013

"Un appel pour les chiens guides d'aveugles"

La République de Seine et Marne

Le 30 septembre 2013